lundi 25 janvier 2010

Pour débuter ce blog voici un poème, écrit par ma mère, il y a une dizaine d'années :

Westie, quand tu nous tiens !
Ton petit air coquin
Ta gentillesse et tes câlins
En ont fait craquer plus d’un !

Ton caractère têtu de terrier
Ta passion des chats invétérée
Dans le jardin, ton envie de creuser
Tout cela, tu sais nous le faire oublier


Car l’amour que, dans tes yeux, j’ai trouvé
Seul toi, tu peux nous le donner !

Chez nous, le Westie a changé notre vie
Nous les élevons aujourd’hui !

Françoise Préat

Aucun commentaire:

Publier un commentaire